Blogue

Retour aux articles
MXO - agence totale | Coaching | Objectifs d'affaires | Livres, bibliothèque

 Catégorie(s) lié(s) : Gestion et marketing
 Temps de lecture : 5 minutes
Steve Trinque

Par Steve Trinque

Est-ce que vous vous racontez des histoires?

Il y a quelque temps, lors d’une rencontre de coaching, j’ai fait la connaissance d’une entrepreneure qui, depuis 2-3 ans, était en quête d’un objectif de croissance de son chiffre d’affaires qu’elle n’arrivait toujours pas à atteindre.

Je la sentais un peu désabusée devant ce qu’elle considérait comme un échec en devenir, et une certaine lassitude semblait s’installer dans la quête de cet objectif.

En fait, ce qui la fâchait le plus, c’est qu’elle sentait que, pour l’une des premières fois de sa vie d’entrepreneure, elle n’allait pas atteindre un objectif, et ce, après un parcours professionnel de plus de 25 ans rempli de succès.

Elle voulait comprendre pourquoi elle n’arrivait tout simplement pas à atteindre cet objectif, et tentait de figurer ce qu’elle n’avait pas fait correctement ou suffisamment.

<strong>MXO</strong> - agence totale | Coaching | Objectifs d'affaires | pot avec lumières, sable, plage

Un objectif d’affaires qui vient du cœur… ou de l’imagination?

Lors de notre entretien, je lui ai demandé de se reporter dans le passé, aux moments où son entreprise avait connu ses plus grandes phases de croissance, et de se rappeler quel était son objectif à ce moment de sa carrière. Sa réponse ne s’est pas fait attendre, et c’est avec des étoiles dans les yeux qu’elle se rappelait cette période : elle voulait avoir du plaisir à développer de nouveaux services pour son organisation et ses clients.

Son cerveau était en constante ébullition, et elle sentait que, par ses idées, elle créait quelque chose qui n’existait pas auparavant. Que grâce à de nouvelles approches, elle répondait à un besoin d’une certaine clientèle que personne d’autre n’avait, jusque-là, pensé ou – même osé – combler.

Ainsi, sans même qu’elle ait, à ce moment, des objectifs ultra-quantifiables de chiffres d’affaires, son entreprise s’est mise à prospérer. C’est durant cette phase que l’entreprise a pris le plus de valeur, et c’est aussi à cette période qu’elle a eu le plus de plaisir à travailler avec son équipe. En fait, elle ne courait pas après un objectif… elle réalisait un rêve.

Ne minimisez pas le pouvoir du « pourquoi »

En nous reportant ensuite au moment présent, je lui ai demandé à nouveau quel était son objectif et pourquoi il était important pour elle, aujourd’hui. Ici, la réponse fut beaucoup plus longue à venir. Elle semblait chercher des explications à cet objectif. Elle cherchait à le rendre rationnel. Le cœur semblait même absent de l’explication. Au bout de plusieurs secondes de réflexions, une réponse vint : « Après plus de 20 ans en affaires, me semble que je suis rendu là. »

Me semble…

« Alors, pourquoi c’est important pour toi, vraiment? Qu’est-ce qui t’anime dans la quête de cet objectif? Pourquoi tu y mettrais toute l’énergie du monde tout en ayant du plaisir à vouloir l’atteindre? »

Encore là… la réponse se fit attendre. Et elle finit par dire : « Me semble que depuis le temps que je suis en affaires, mes employés s’attendent à ça de moi. »

Encore un me semble…

Pourtant, en poursuivant notre coaching, elle réalisa que jamais les employés n’avaient exprimé cette volonté. Elle prit même conscience que lorsqu’elle parlait de cet objectif exprimé en dollars, son équipe ne semblait pas du tout animée. Ils écoutaient, sans trop commenter…

Toutefois, lorsqu’elle parlait de développer un nouveau service, soudainement, tout le monde y mettait du sien et apportait de nouvelles idées… Et tout comme elle, ils trouvaient, pour ce genre d’objectif, du bonheur à travailler, voire à se dépasser.

Elle avoua même que, depuis qu’elle avait fixé cet objectif, elle sentait une pression qu’elle n’avait jamais vécue jusque-là, et qui rendait son travail – et même, sa vie en général –, plus difficile.

<strong>MXO</strong> - agence totale | Coaching | Objectifs d'affaires | Femme, lumières

Mettre du cœur au SMART

En cette ère où les gestionnaires et gourous de la productivité nous expliquent qu’il est important d’avoir des objectifs SMART (Spécifiques / Mesurables / Atteignables / Réalistes / Temporellement définis), on oublie l’essentiel : en quoi cet objectif est-il vraiment important dans le cœur de l’individu ou du groupe qui désire l’atteindre?

Nous avons tous des besoins à combler, qu’ils aillent, selon Maslow et sa fameuse pyramide, des besoins physiologiques comme se nourrir, aux besoins d’estime et d’accomplissement qui se trouvent tout en haut de la pyramide.

Si l’objectif, aussi SMART soit-il, ne comble aucun besoin réel de l’individu au moment où il survient, la personne ou le groupe aura tout simplement tendance à poursuivre un objectif auquel il ne tient pas vraiment… Et cette quête risque de tourner en rond tant et aussi longtemps qu’il ne sera pas recentré sur les besoins réels des gens qui doivent y contribuer.

Deux questions clés à se poser en définissant un objectif d’affaires

Lors d’une rencontre de groupe, ajoutez deux petites questions à la fin de la définition de votre objectif :

  • Pourquoi est-ce important pour vous d’atteindre cet objectif?
  • Qu’est-ce qui arrivera si on ne l’atteint pas?

En se posant ces simples questions, on arrive très rapidement à voir l’importance et le positionnement de l’objectif dans notre pyramide des besoins, et nous sommes en mesure de déterminer si nous ne sommes pas en train de nous raconter des histoires.

Ces simples petites questions vous feront gagner du temps, et surtout, de l’énergie. Au besoin, vous pourrez rapidement réaligner votre objectif afin qu’il touche vraiment l’essentiel : votre cœur.

<strong>MXO</strong> - agence totale | Coaching | Objectifs d'affaires | Machine à écrire, thé, tasse, femme

Le coaching d’affaires : prendre du recul pour mieux reprendre son envol

En terminant notre rencontre de coaching, mon interlocutrice a poussé un énorme soupir de soulagement, s’est reculée dans son fauteuil et a pris du temps de réflexion. Elle venait de prendre conscience que cet objectif, elle n’y tenait pas vraiment. Il lui avait été induit par son propre esprit qui s’était mis à se raconter une histoire qui lui disait : mon équipe s’attend sans doute à ça de moi. Deux ans à poursuivre un objectif auquel ni elle ni son équipe ne tenait vraiment.

« Alors, ma chère, suite à cette prise de conscience, si tu avais à définir un nouvel objectif, quel serait ton objectif maintenant? » 

« Retrouver le bonheur en créant de nouveaux services… C’est vraiment là où je suis bonne et où je crée réellement de la valeur. »

« Alors, l’augmentation du chiffre d’affaires? »

« Effectivement… Je me suis inventé cet objectif en me racontant une histoire. Pire, cet objectif était en train de me rendre malheureuse. Je me sens vraiment libérée! »

Je ne suis pas devin… Mais je pense qu’en arrêtant de poursuivre cet objectif de croissance et en se concentrant sur ce qui la motive vraiment, d’ici deux ans, elle l’aura atteint. 😉

Vous désirez vous aussi atteindre votre plein potentiel? Il me fera plaisir de vous aider dans cette quête! Contactez-moi

 

Steve Trinque, b.d.i.
Président et chef de la direction
MXO | agence totale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.